Eduquer à la consommation responsable

Les propositions des candidats et des étudiants

Etudiants ESSEC

- Lancement d’un programme de sensibilisation national avec l’Institut National de la Consommation et l’Ademe.
Live shows éducatifs Facebook, mini films YouTube ... et création n partenariat avec les entreprises, d’un réseau d’ambassadeurs civils volontaires pour sensibiliser la société (volontaires, services civiques, personnes en situation de recherche d’emploi…).

 Création d’une plateforme de mise en commun des bonnes pratiques existantes.
Mise en place de formations, sur la base des bonnes pratiques et des outils intégrés dans la plateforme, à destination du personnel des établissements sociaux, des collèges, lycées et universités.

Uniformisation entre les villes des codes couleurs de tri sélectif

Sensibilisation des jeunes tout au long de leur scolarité, de l’école primaire à l’université, intégrée dans les programmes scolaires : 
A l’école primaire, intégration d’une nouvelle discipline « l’apprentissage de l’alimentation et initiation à un consumérisme responsable », installation de jardins et potagers au sein des écoles. 
Au collège, mise en place d’une semaine de sensibilisation à la consommation responsable, comprenant une sensibilisation aux bons gestes, aux écolabels, à la biodiversité et au bien-être animal, à l’étiquetage des produits, des cours de cuisine, des sorties scolaires ayant pour objectif de comprendre l’économie circulaire. 
A l’université, incitation des jeunes à une meilleure alimentation, par le plaisir, par la découverte et le goût, et sensibilisation des jeunes à la corrélation entre activité physique, bonne alimentation et santé. 

- Transformation de la cantine, pour en faire un lieu d’éveil au goût et au plaisir du bien manger.

Nicolas Dupont-Aignan

- Encourager la création de fermes pédagogiques.

Dispenser des cours de santé/bien-être au collège et sensibiliser les adolescents aux méfaits de la "malbouffe".

Benoît Hamon

- Pour une fiscalité plus verte, je modulerai la TVA en fonction de l’empreinte environnementale.

Emmanuel Macron

- Nous étendrons le système de bonus-malus sur l’éco-contribution, pour favoriser les produits durables, tout en pénalisant les produits néfastes pour l’environnement.

- Nous mènerons une campagne de mobilisation de même ampleur que le plan cancer afin de sensibiliser les Français et d'inciter à des nouvelles pratiques de consommation.

Jean-Luc Mélenchon

- Généraliser les fermes pédagogiques pour la sensibilisation à l'enjeu écologique et l'éveil à la Nature.
SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments